dimanche 17 janvier 2016

Comment se planter en voulant créer un personnage féminin fort

J'ai eu l'idée de cet article en lisant Servir froid de Joe Abercrombie. Dans ce roman de fantasy, le personnage principal est une femme, et on peut constater peu à peu que les personnes féminins prennent aussi les premiers rôles dans les romans de fantasy.

Avoir un personnage féminin qui ne soit pas un simple faire-valoir du héros masculin permet de changer agréablement du stéréotype classique, à condition d'éviter un certain nombre d’écueils.





6 raccourcis à éviter en créant des personnages féminins forts

1. Forte ne veut pas dire violente
Vous n'êtes pas obligé de lui mettre une épée énorme dans la main. Forte ne veut pas forcément dire qu'elle a été nourrie aux hormones, et qu'elle tranche une tête par jour pour se détendre.

2.  Forte ne veut pas dire autoritaire
Votre personnage féminin n'a pas besoin de commander tout le monde sans arrêt.

3. Forte ne veut pas dire qu'elle n'a pas besoin d'aide, ou d'être guidée 
Et même, parfois, par un personnage masculin (et oui...). Tout dépend des besoin de l'histoire.

4. Forte ne veut pas dire qu'elle ne peut pas être aimée ou tomber amoureuse
Ne vous privez pas de tous les rebondissements que peut créer une intrigue amoureuse.

5. Forte ne veut pas dire qu'elle assume des rôles masculins
Ce n'est pas parce qu'elle est chevalier, ou mercenaire, qu'elle est forcément forte.

6. Forte ne veut pas dire bombe sexuelle 
Il n'est pas nécessaire d'être particulièrement belle et peu habillée pour marquer les esprits et s'imposer.

A titre d'exemple, dessinons une femme forte qui reprend quelques-uns de ces stéréotypes :
Diana est générale de l'arme du chaos. Du haut de son mètre quatre-vingt, elle se fait obéir au doigt et à l’œil par ses troupes. Mais c'est quand elle brandit sa hache de guerre qu'elle est la plus terrible. Devant elle, les hommes n'ont qu'un choix : fuir ou mourir. Elle ne vit que pour la guerre, et le dernier homme qui a cherché à l'embrasser s'est fait trancher la tête.

Ce type de personnage a finalement peu d'intérêt et passe à coté de tout ce que peut apporter un personnage féminin à votre récit.

3 choses essentielles pour créer des personnages féminins forts


Voilà 3 points qui peuvent faire de votre personnage féminin une héroïne forte qui évite les stéréotypes.

1. Sa force doit être une part inhérente de son caractère
2. Sa force doit ressortir naturellement de sa personnalité unique et intéressante
3. Sa force doit lui permettre d'être un élément catalyseur pour la progression naturelle de l'intrigue


Et vous, avez-vous choisi un personnage principal féminin ? Avez-vous réussi à éviter les 6 écueils que je décris ou, au contraire, avez-vous choisi délibérément de les exploiter ?


11 commentaires:

  1. Tu as tout à fait raison sur le problème des stéréotypes, si bien qu'on voit souvent des personnages féminins ratés.

    Pour ma part, j'ai principalement écrit des protagonistes féminins, mais je ne l'ai pas fait parce que je me suis dit: "tiens, c'est la mode, il faut que je fasse une femme". Au contraire, c'est venu tout seul et le fait qu'elles soient des femmes n'est qu'un détail. Important, mais pas super important.

    Et j'ai aussi décrit une femme stéréotypée, mais dans une nouvelle ou tous mes personnages sont extrêmes, hommes ou femmes. Du coup elle est très "bad ass", mais ça ne fait pas mauvais cliché pour autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le personnage doit servir l'histoire et pas simplement exister parce que la mode semble désigner le personnage féminin comme le nouveau "must have". Et jouer avec les stéréotypes peut être très efficace, quand c'est bien manié, en fonction du contexte.

      Supprimer
  2. Je n'ai pratiquement que des personnages principaux féminins et elles sont toutes différentes. Mais je dois avouer qu'étant moi même une femme indépendante et au caractère bien trempé, c'est plus simple à créer. J'avoue en avoir une qui tue pour se détendre mais ça ne fait pas d'elle une femme forte mais une femme cruelle qui veut se faire passer pour forte Alors qu'elle est plutôt fragile au fond. c'est une façon de jouer avec ces clichés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta contribution m’amène à me demander si le simple fait d'avoir de plus en plus d'auteurs féminins en fantasy n'est pas une des causes de l'apparition de plus en plus de personnages féminins. On projette souvent un peu de nous dans nos personnages, et créer un personnage féminin est sans doute plus facile à faire pour une femme que pour un homme. Qu'en penses-tu ?

      Supprimer
    2. ça doit jouer pas mal en effet. Je ne sais pas si c'est "plus facile", mais c'est peut-être un réflexe.

      Par contre, je ne trouve pas que les personnages féminins écrits par des auteures soient forcément moins stéréotypés que ceux écrits par des hommes.

      Supprimer
  3. (Il est possible que ce commentaire ait déjà envoyé, auquel cas je m'excuse.)

    Hey hey, très intéressant, comme toujours !

    Effectivement, la création de personnages féminins au caractère trempé comme l'acier et à la force destructrice est censée renverser les clichés habituels... mais se transforme parfois elle-même en cliché. Le choix d'une image de GoT est tout à fait approprié puisque chaque personnage féminin de la série possède une grandeur et une force qui lui sont propres (qu'il s'agisse de la force brute, de l'épée, ou de la parole.)

    Le protagoniste principal de l'histoire sur laquelle je travaille en ce moment est une petite fille, joviale et pleine de vie, dont la force physique étonnante (tout le monde la croit dopée ou gavée de potion magique) est composante du personnage et de ses mystères. Je ne pense par conséquent pas avoir enfreint les règles que vous avez décrites, mais je garderai quand même un œil dessus à chaque fois que je créerai un nouveau personnage féminin.

    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je profite du fait que tu mentionnes tes écrits pour mettre un lien : http://journaldebordadd.blogspot.fr/. Comme ça les autres lecteurs de ce blog pourront s'y référer.
      D'une façon générale, si vos écrits sont disponibles sur le net, n'hésitez pas à mettre un lien pour illustrer vos commentaires avec vos propres exemples concrets, c'est toujours très intéressants.

      En ce qui concerne ton personnage, Vault, n'oublie pas que les règles peuvent aussi être enfreintes. L'important de ce type de conseil est de créer une réflexion, qui peut aussi déboucher sur la décision de ne pas respecter le conseil donné pour donner un plus intéressant à l'histoire.

      Supprimer
  4. Je pense que ces conseils sont à double tranchant. Certes, être forte (ou même fort, c'est vrai aussi pour les personnages masculins) ne signifie pas pour autant être violent, autoritaire, indépendant, sans romantisme et bombe sexuelle.
    Cependant, toutes les femmes ne sont pas douces, soumises, dépendantes, romantiques et moches... Il ne faut pas s'interdire de prendre dans l'un des traits exposés quand on crée un personnage féminin, sous peine de tomber dans un autre cliché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne remarque ! Éviter l'anti-cliché est certainement aussi important que d'éviter le cliché ! Créer un personnage est complexe parce que l'humain est lui-même est très complexe, avec plusieurs couches qui ne sont pas visibles pour tout le monde.

      Supprimer
  5. pour ma part j ai choisi de les exploiter mais comme un trait de personnalité et absolument pas comme personnalité tout court

    RépondreSupprimer
  6. pour ma part, tous mes personnages principales sont des femmes. donc j'en ai qui sont fortes, d'autre autoritaire, certaine vielle fille, d'autre fleur bleu. et celle sur qui je suis actuellement est tous ça en même temps.

    RépondreSupprimer

Vous aimerez aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...